vendredi 21 janvier 2011

Night rating in the pocket

Arrivée hier à 11h30.
Premier vol à 15H00 pour le cpl. Quelques tours de pistes au programme avec atterrissages sans volets et atterrissages en vol plané en bonus. Il y avait pas mal de monde dans le circuit, et la contrôleuse nous dit de "orbiter" c'est à dire de faire des 360 en vent arrière jusqu'à temps qu'elle nous rappelle.



Nous rentrons puis à 17h, les choses sérieuses commencent. Je vais devoir faire mes 5 tours de piste en solo de nuit pour terminer mon night rating. Je le sens plutôt bien donc mon instructeur de nuit (qui est hollandais) me dit que ce sera probablement le bon jour.

Nous faisons d'abord un tour de piste en double, puis je ramène mon instructeur à l'école et repart vers la piste cette fois tout seul, comme un grand!

A la radio, ce soir, une seule contrôleuse gère la fréquence tour. Tous les avions ont atterri et il n'y a plus grand monde sur la fréquence. Je suis direct autorisé à l'alignement puis au décollage piste 08.
Le temps est parfait, aucun nuage, aucune turbulence. Bref, les conditions idéales pour voler de nuit.

Le premier tour est un vrai régal. Puis, au bout de 2 ou 3 tours de pistes, les choses deviennent vraiment un automatisme. Et là, pour toi lecteur, je décide de mettre la sécurité de l'avion et de son occupant temporairement en danger le temps de sortir mon appareil photo de mon sac à l'arrière (à ne surtout pas faire!) et de prendre cette petite vidéo. L'enregistrement démarre en fin de vent arrière jusqu'à l'atterrissage. Ensuite ... le drame : j'ai tellement atterri comme un bourrin que sous la violence du choc l'appareil a été projeté en avant. Puis lors du décollage qui suit, il a de nouveau été violemment projeté, en arrière cette fois. Mieux valait être attaché!
Bon ok j'en fais un peu beaucoup...



La grosse ville illuminée que l'on voit en étape de base c'est Bournemouth. La grosse lumière que l'on aperçoit à gauche de la piste en finale ce n'est pas une soucoupe volante qui vient de se poser mais un terrain de rugby éclairé par des projecteurs.

Puis à l'issue de mes 5 tours (apparemment j'en aurais fait 6 selon mon hollandais d'instructeur) je rentre en empruntant les taxis illuminés .

Voilà, le night rating est terminé, maintenant je pourrais me concentrer sur les cours cpl qui reprennent lundi.

Un peu déçu de pas pouvoir aller à la soirée entre frenchies organsiée dans le centre de Bournemouth, mais je suis rentré trop tard pour prendre le dernier bus. Et j'ai pris suffisamment de taxis comme ça dans la journée ... (hahaha!)

Bon week end à tous !

7 commentaires:

Air France One a dit…

Encore une bonne chose de faite !
Tu as aussi du faire la nav de nuit ou pas ?

Greystone a dit…

Oui je l'avais déjà faite pendant le time building, il ne me restait plus que les 5 "stops and go" a effectué.

D'ailleurs on peut se demander à quoi ça sert de s'arrêter en plein milieu d'une piste à 5 reprises. La réglementation européenne parfois...

Air France One a dit…

Du coup, tu avais l'habilitation nuit FAA (qui n'est pas reconnue en Europe), ou bien tu as simplement fait une nav de nuit en double aux US ?

Pour les stop & go : bizarre oui.

Greystone a dit…

Oui j'avais passé l'habilitation de nuit FAA aux US, qui n'est malheureusement pas reconnue en Europe. En revanche, les heures, elles, sont bien reconnues (et heureusement!).

Air France One a dit…

Ok merci pour ces infos !

LJ35 a dit…

Tu ne sais pas compter jusqu'à 5 et tu veux devenir pilote de ligne ? C'est mal barré ! lol... :-)

Greystone a dit…

lol
C'est mon FI qui sait pas compter! (c'est assez courant chez les FI paraît-il...)
;)